Le saviez-vous ? Ce n’est pas au 20eme siècle que l’on a découvert que le miel est excellent pour la santé : ses vertus antiseptiques étaient déjà bien connues dans l’Égypte antique. Le miel était également fréquemment utilisé pour faciliter la cicatrisation des soldats pendant la première et la deuxième guerre mondiale. Avec les progrès de la science, on peut désormais connaître plus précisément toutes les vertus du miel. Découvrons-les ensemble.

Qu’est-ce que l’apithérapie ?

On peut définir l’apithérapie comme l’utilisation de divers produits de la ruche pour se soigner. C’est une médecine douce utilisée depuis toujours. Hippocrate utilisait déjà le miel pour ses différentes préparations et n’hésitait pas à le recommander pour traiter les plaies.

Hormis le miel, les différents produits de la ruche peuvent parfaitement être exploités à des fins médicinales, car chaque élément secrété, récolté, ou encore transformé par l’abeille possède des vertus qui lui sont propres. C’est également valable pour la propolis, le pollen, ou la gelée royale

La propolis : connue pour ses vertus anti-bactériennes (que l’on utilise en médecine douce), la propolis est récoltée sur les bourgeons des arbres par les butineuses.

Le pollen : booste les défenses immunitaires, fortifiant pour les organismes fatigués et riche en protéines.

La gelée royale : également utilisée en cure en tant que fortifiant.

On le voit, les produits de la ruche possèdent de nombreux de bénéfices-santé pour le corps humain !

Saviez-vous que les abeilles effectuent en moyenne 50.000 vols pour fabriquer un kilo de miel ?

C’est alors près d’un million de fleurs qu’elles butinent, pour une consommation propre de 3 milligrammes/jour.

Propriétés du miel et ses vertus

Le miel, dont les variétés de teintes s’étirent du marron foncé au jaune pâle, contient résidus de pollen, des résines, et de l’albumine. Parmi ses propriétés bienfaisantes, on pensera à celle de stimuler la croissance, grâce à sa forte teneur en sels minéraux : calcium, phosphore, fer, et magnésium. Mais ce ne sont là qu’une petite partie des vertus thérapeutiques connues de cet alicament naturel.

En plus de la santé, le miel est également un produit intéressant au point de vue beauté. En tout, on compte plus d’une dizaine de propriétés, dont certaines sont bien connues du grand public. Les voici :

1. Vertus cicatrisantes

Généralement, le miel est utilisé en tant qu’antiseptique afin de soigner les plaies. Mais il est aussi possible d’opter pour des usages cutanés afin d’exploiter ses vertus cicatrisantes : le miel arrête le développement des bactéries. En même temps, il facilite la régénération du tissu cutané, ce qui conduit à une bonne cicatrisation.

Le miel va donc éliminer les débris et nettoyer la plaie, grâce à sa forte osmolarité. Ceci explique pourquoi le miel est réputé pour ses bénéfices antibactériens et antiseptiques.

2. Vertus antioxydantes

Le miel contient une grande quantité de flavonoïdes qui sont connus pour neutraliser les radicaux libres. Ce produit de la ruche possède des pouvoirs antioxydants élevés.

Les spécialistes affirment qu’il est préférable d’opter pour le miel foncé, plus riche en fructose et en flavonoïdes, et dès lors d’une plus grande efficacité en ce qui concerne ces propriétés thérapeutiques précises.

3. Vertus antibiotiques et anti-infectieuses

Les propriétés anti-infectieuses du miel sont connues depuis des millénaires : en renfermant une enzyme appelée glucose oxydase qui produit du peroxyde d’hydrogène, il empêche la prolifération des champignons. D’autre part, son taux de protéines est assez faible, ce qui freine le développement des bactéries. On l’utilise même dans certains cas pour soigner les animaux domestiques.

Vous pouvez donc consommer le miel pour son action bactérienne soit en l’ingérant par voie digestive, soit en application cutanée.

 4. Vertus respiratoires

Depuis des siècles, on utilise le miel contre les maux de gorge et la toux pour son effet apaisant. Il affiche également une grande efficacité pour apaiser le système respiratoire tout en calmant les symptômes du rhume. Et ce, simplement grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques. En hiver, on ne manquera pas de le consommer en infusion avec du citron, pour lutter contre les refroidissements.

5. Vertus tonifiantes et énergétiques

Le miel est un précieux allié pour les personnes qui se sentent fatiguées et amorphes : il renforce le système immunitaire et permet à l’organisme d’offrir une plus grande résistance aux infections microbiennes. Il s’agit donc d’un tonique général.

Par ailleurs, il procure un grand coup de fouet quand c’est nécessaire, grâce à la présence de sucres en grande quantité dans sa composition. Il fournit l’énergie dont vous avez besoin pour affronter la journée.

Toutefois, les personnes diabétiques ou qui sont obligées de surveiller leur poids doivent faire attention à son pouvoir sucrant : le miel apporte non seulement beaucoup de calories, mais son pouvoir cariogène est très élevé (ses glucides risquent de nuire à la bonne santé des dents). On le consommera dès lors en quantité mesurée, comme tous les sucres.

6. Vertus calmantes et sédatives

L’un des nombreux avantages du miel est qu’il favorise la libération de sérotonine : un neurotransmetteur qui facilite le sommeil. Par conséquent, ajoutez une petite cuillerée de miel dans votre tisane du soir. Votre nuit sera plus apaisée et calme.

Les autres bienfaits du miel

Les vertus du miel ne se limitent pas à ces propriétés. Exemples :

1. Protection contre les maladies cardiovasculaires

Les propriétés antioxydantes du miel lui permettent de réduire l’athérosclérose : grâce aux vitamines B qu’il contient, ce produit naturel s’avère très bénéfique pour les vaisseaux sanguins et le cœur.

2. Très apprécié en cuisine

L’excellente réputation du miel vient également du fait qu’il est utilisé en cuisine en toutes occasions. Son goût sucré lui permet d’intégrer une sauce ou d’accompagner un plat, un gâteau, de façon originale et savoureuse. On peut aussi l’utiliser sur une tartine, pour profiter de son onctuosité et de sa saveur. On veillera toutefois à ne pas le chauffer audelà de 40° pour conserver toutes ses propriétés.

3. Exploité en cosmétique

Vous l’ignorez peut-être, mais le miel a intégré les soins de beauté depuis l’Antiquité ! Avec un pH entre 4 et 6 qui se rapproche de celui de la peau, il est utilisé pour maintenir la jeunesse de la peau, favoriser le renouvellement des cellules et les nourrir. Il s’agit d’un agent à la fois adoucissant, hydratant, tonifiant et émollient qui entre dans la composition de nombreux produits cosmétiques.

Vous vous demandez quel miel est idéal pour le visage ? Et bien tout dépend de votre type de peau. Pour les problèmes d’acné, le miel de Thym est tout indiqué pour travailler à l’élimination des impuretés et favoriser la cicatrisation des plaies. De par ses vertus apaisantes, le miel d’Acacia sera recommandé pour ceux et celles qui ont une peau sèche et sensible. A appliquer une dizaine de minutes et puis rincer.

4. Favorise la digestion

On utilise aussi le miel pour réduire les ulcères ou inflammations gastriques, et même pour faire disparaître les constipations passagères. Il est également efficace pour guérir les infections au niveau de l’intestin et de l’estomac. Il affiche un pouvoir laxatif réduit tout en limitant la fermentation intestinale. Sans oublier qu’il stimule l’estomac et facilite la digestion avec ses enzymes.

Propriétés spécifiques de certains miels

Certains types de miels présentent des vertus spécifiques. On peut citer :

– Le miel de colza qui contient des oligoéléments, du calcium et du bore

– Le miel d’acacia : Miel blond pâle, de couleur très claire et monofloral. Il dégage un parfum doux, ce qui en fait le préféré des pâtissiers. Le miel d’acacia est un excellent régulateur intestinal, sans compter qu’il s’agit d’un des miels aux index glycémiques les plus bas. Intéressant, nutritionnellement parlant.

– Le miel de lavande est efficace contre les brûlures, les piqûres, les blessures et les maux de tête. Il est également apprécié pour ses actions antiseptiques et cosmétiques, sans oublier qu’il favorise la cicatrisation

– Le miel d’oranger lutte efficacement contre l’anxiété tout en favorisant le sommeil

Le miel de pissenlit : aux excellentes propriétés diurétiques

– Le miel de bruyère est réputé pour son action antiseptique et soulage les articulations ainsi que les voies urinaires

–  Le miel de tournesol est riche en oligoéléments, à l’instar du silicium, du calcium et du bore. Ce qui explique pourquoi il améliore la circulation sanguine

–  Le miel de sarrasin est reconnu pour soulager les maux de gorge

– Le miel de luzerne apporte beaucoup d’énergie à l’organisme. Il est donc particulièrement recommandé pour les personnes convalescentes ou fatiguées, ainsi que les sportifs

– Le miel de thym est à la fois un antiseptique et possède une action hépato-protectrice, il élimine également les parasites intestinaux. Bon à savoir : le miel de thym offre des bénéfices spécifiques. 

– Le miel de tilleul est riche en calcium, en manganèse et en potassium. Il permet de lutter efficacement contre l’anxiété et constitue un excellent calmant, notamment s’il est pris avec une infusion.

Miel cru, pur, non filtré, quelles différences ?

Il existe une grande variété d’étiquetage en matière de miels et vous avez peut-être déjà croisé des appellations telles que miel « cru », « pur » ou « non filtré ». Voici en quoi ces dénominations consistent :

Miel cru : le miel cru n’a pas été chauffé jusqu’à la pasteurisation (71 °C). Dès lors, les vitamines, enzymes ou minéraux sont préservés : un avantage indéniable pour la santé ! Cependant, ne jetons pas la pierre à la pasteurisation du miel : elle permet une meilleure durée de conservation et réduit les risques de fermentation.

Miel pur : dans le cas d’un miel pur, vous consommez un produit sans aucun autre ingrédient ajouté. Fort bien, mais de quelle manière ce miel est-il produit ? L’idéal est de combiner miel « pur » et miel « bio », pour s’assurer qu’il soit fabriqué de la façon la plus respectueuse des abeilles et de l’environnement.

Miel non filtré : lorsque l’on filtre un miel, on en retire les plus petites particules. Le miel filtré est chauffé pour faciliter le filtrage : il n’est donc plus « cru ».

Pour être sûr d’obtenir exactement ce que vous recherchez, le mieux est de rechercher des petits producteurs de miel qui font preuve de transparence quant à leurs processus de production.

Vrai miel, faux miel, comment les reconnaître ?

Avec le temps, les miels cristallisent. La cristallisation du miel est déterminée par le rapport entre le fructose et le glucose, présents dans le produit et cette transformation est plutôt bon signe pour reconnaître un vrai miel.

Votre miel ne cristallise pas ? Il s’agit dès lors peut-être d’un mélange de sucres ou bien d’un produit qui est passé par une étape de chauffe. Idéalement, un miel doit être extrait à froid, pour garder ses vertus thérapeutiques et nutritionnelles. Cependant, la pasteurisation réduit les risques de fermentation..

Autre signe qui aide à distinguer un vrai miel d’un faux : le goût. Le « faux » miel, riche de sucres ajoutés et d’arômes, a un goût qui demeure en bouche et peut être un peu âcre. Le vrai miel, quant à lui, a une odeur plus subtile.

L’aspect : votre miel comporte quelques impuretés ? Pas de panique, c’est justement bon signe ! Sa couleur, par contre, n’a pas d’incidence sur l’authenticité d’un miel : elle est très variable d’une sorte à l’autre. Pour savoir distinguer un vrai miel d’un faux, quelques idées :

Faites-le chauffer : un faux miel va mousser avant de caraméliser, alors qu’un miel naturel caramélise rapidement.  

Placez quelques gouttes de votre miel sur un essuie-tout : un faux miel sera rapidement absorbé, l’autre pas.

Dans un verre d’eau, déposez une cuillère de votre miel : un miel véritable coule directement au fond du verre, sans se diluer.

Miel et grossesse

Si le miel ne doit pas être donné aux bébés de moins d’un an pour éviter tout risque de développer un botulisme infantile,  la future maman peut en consommer sans problème et bénéficier de ses nombreuses vertus.

Il existe en effet peu de chances pour que la bactérie en cause (Clostridium botulinum) se développe dans le système intestinal d’une adulte en bonne santé. Les femmes enceintes éviteront toutefois d’en consommer si elles souffrent de maladie gastro-intestinale, par mesure de précaution.

Miel et sport

Autre bénéfice du miel auquel on ne pense pas immédiatement : son utilisation pour les sportifs. Si beaucoup se servent de sirop de glucose ou de boissons énergisantes pendant l’effort, le miel procure de l’énergie de manière progressive, avec pour avantage un index glycémique intéressant.

Peut-on remplacer le sucre par du miel ?

On considère que le sucre de référence est le sucre blanc, composé de quasiment 100% de saccharose. Vous pouvez remplacer 100 grammes de sucre blanc par 60 à 70 grammes de miel pour obtenir la même douceur sucrée.

Autrement dit, le pouvoir sucrant du miel est supérieur à celui du sucre classique, sans compter qu’il contient divers minéraux, acides aminés et vitamines. Certains miels possèdent un index glycémique bas, ce qui les rend nutritionnellement plus intéressants.

Dès lors, oui, vous pouvez tout à fait remplacer le sucre par du miel, mais n’oubliez pas que maîtriser sa consommation de produits sucrés en général est recommandé.

Miel et huiles essentielles

Saviez-vous qu’il est possible de se servir du miel comme support d’assimilation pour les huiles essentielles ? Ce type de support sucré (nommé « aromiel ») adoucira le goût un peu fort de l’huile essentielle, et permettra une meilleure digestion lors d’une prise orale.

Proportions pour l’utilisation du miel en tant que support à huiles essentielles : 3 g à 5 g d’huile essentielle pour 100 g de miel, ce qui équivaut à une dilution est de 3 % à 5 %

De quoi est composé le miel ?

Bien que ses ingrédients varient suivant l’environnement dans lequel les abeilles butinent, la composition des miels reste sensiblement pareille : il contient globalement 80 % de glucides, 18 % d’eau et pour le reste, d’autres particules. En matière de glucides, le miel contient du fructose : un sucre plus intéressant que le saccharose (sucre blanc raffiné). Comme nous le disions, remplacer du sucre par du miel permet de profiter de ses valeurs nutritives.

Quid du miel bio ?

Le miel bio possède exactement les mêmes propriétés thérapeutiques que le miel conventionnel.

Conditionnement des ruches, zones de butinage des abeilles, jusqu’à l’entretien des ruchers où elles vont être élevées, les apiculteurs bio doivent suivre des étapes contraignantes tout au long de la production. L’agriculture biologique garantit des produits les plus naturels et respectueux possibles.

En France, seuls quelques centaines d’apiculteurs possèdent le label bio, qui demande la mise en œuvre de ce cahier des charges strict et se répercute sur le prix, légèrement plus élevé.

Vertus du miel : conclusion

Le miel possède de nombreuses vertus qu’il est utile de connaître, qu’il soit bio ou conventionnel. Privilégiez les miels fabriqués par des apiculteurs locaux, pour s’assurer de la pureté du miel et éviter les mélanges douteux.

Ce précieux nectar fabriqué directement par les abeilles convient autant aux enfants qu’aux adultes. Bref, un remède délicieux qui nous vient directement de la nature et qui se conserve longtemps. Pourquoi s’en priver ?

Miel d'Eucalyptus 250g
Miel de Thym 250g
Miel de Citronnier 250g

 

MielsSucre

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plugin "Contact Form 7" not installed or activated